SILA - Syndicat Mixte du Lac d'Annecy

Recherche

Syndicat Mixte du Lac d'Annecy
AccueilAssainissement des eaux uséesInfrastructures d’assainissement collectif
Convertir cette page au format pdf

Présentation

 

Afin de préserver l’environnement et la santé publique, les eaux usées issues de près de 230 000 habitants sont transportées dans 1 550 km de collecteurs en direction de 14 unités et usines de dépollution.

Les réseaux sont destinés à acheminer les eaux usées depuis leurs points d’évacuation (éviers, lavabos, toilettes…) jusqu’aux usines ou unités qui les dépolluent avant leur retour dans le milieu naturel. Pour la plupart enterrés, ces réseaux permettent d’éviter que les eaux usées ne polluent les sols, les lacs, les rivières et entrainent des risques sanitaires et environnementaux.

Le SILA assure la gestion des réseaux publics d’assainissement collectif : il crée, réhabilite, entretient et surveille l’ensemble des ouvrages qui les composent.

L’emplacement précis des ouvrages est connu grâce au Système d’Information Géographique (SIG) du SILA qui permet de retranscrire numériquement tous les ouvrages d’assainissement. Ce plan informatisé est en quelque sorte la mémoire des réseaux.

Le SILA investit plusieurs millions d’euros chaque année dans la création, la réhabilitation et l’entretien des réseaux d’assainissement, ainsi que dans la modernisation et la construction d’unités de dépollution.
Cet investissement représente plus de 400 millions d’euros depuis la création du SILA en 1957.

Les bons gestes en matière d’assainissement

Attention, ne jetez pas n’importe quoi dans les réseaux d’assainissement !

Les objets solides, les produits chimiques, les huiles et les matières grasses sont interdits

  • Tous les objets solides (lingettes, serviettes hygiéniques, couche-culottes, mégots, cotons tiges, seringues, litière pour chat ; etc.), doivent être jetés à la poubelle. Ils colmatent les collecteurs d’eaux usées, bouchent les pompes et provoquent la mise en charge des réseaux. Les eaux usées peuvent alors remonter dans les habitations ou s’écouler par les tampons à l’extérieur et polluer le milieu naturel.
  • Les produits chimiques (peintures, solvants, acides, produits de jardinage, encres…) doivent être apportés en déchetterie car ils sont toxiques pour les bactéries présentes dans les stations d’épuration et chargées de dégrader la pollution.
  • Les médicaments doivent être rapportés en pharmacie.
  • Les huiles et matières grasses sont également toxiques pour les bactéries. Solidifiées, elles doivent être jetées à la poubelle. Liquides, elles doivent être mises en bouteille et apportées à la déchetterie.

Les documents attachés