SILA - Syndicat Mixte du Lac d'Annecy

Recherche

Syndicat Mixte du Lac d'Annecy
Convertir cette page au format pdf

Qui fait quoi ?

 

Le SILA assure la collecte et le traitement des eaux usées principalement domestiques, tandis que les communes ou les EPCI sont chargés de gérer les eaux pluviales.

Le SILA, chargé de l’assainissement des eaux usées

L’obligation de collecter et traiter les eaux usées domestiques

Le traitement des eaux usées à Siloé - JPEG - 186.5 ko
Le traitement des eaux usées à Siloé
© SILA

Le SILA est compétent pour la collecte et la dépollution des eaux usées domestiques de près de 230 000 habitants répartis sur son territoire de compétence. Les eaux domestiques désignent les eaux ménagères ou grises issues de la toilette, de la cuisine, de la lessive ainsi que les eaux vannes en provenance des sanitaires.

Les eaux usées assimilables à un usage domestique (pouvant provenir de bureaux, de locaux d’entreprises, de magasins, de campings…) sont généralement recueillies par les réseaux d’assainissement collectif et traitées dans les unités de dépollution. Toutefois, un système de prétraitement peut être imposé, tels que des bacs permettant d’enlever la graisse chez les restaurateurs ou des séparateurs d’hydrocarbures chez les garagistes.

La prise en charge éventuelle des eaux dites industrielles

Le SILA peut également être amené à traiter les autres eaux usées, dites industrielles, sous réserve de nombreuses conditions à remplir et d’une surveillance des rejets (en savoir plus).

Les eaux usées produites par certaines activités industrielles particulières (métallurgie, chimie…) doivent faire l’objet de traitements spécifiques, assurés par des sociétés spécialisées.

Un assainissement basé majoritairement sur des réseaux séparatifs

Un collecteur d'eaux usées - JPEG - 191.1 ko
Un collecteur d’eaux usées
© SILA

Environ 95 % des collecteurs du territoire du SILA ne recueillent que les eaux usées ; on parle alors de réseaux séparatifs. Les eaux pluviales sont collectées dans d’autres réseaux indépendants.

Les 5 % restants, principalement situés à Annecy et Faverges, sont des réseaux unitaires qui collectent les eaux usées et les eaux de pluie.

Les réseaux séparatifs sont privilégiés car ils permettent de réduire, dans les réseaux d’assainissement, le volume des eaux de pluie qui peuvent entraîner des déversements dans le milieu naturel et des dysfonctionnements au sein des unités de dépollution des eaux usées (stations d’épuration).

Les EPCI ou les communes, chargés de la gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales est assurée par les communes ou par les EPCI en fonction du périmètre concerné. Ces structures s’occupent des réseaux de collecte et peuvent éventuellement mettre en place un prétraitement de ces eaux de pluie avant leur retour dans le milieu naturel (bassin de décantation par exemple).

En général, les eaux de pluie ne font pas l’objet d’un traitement, aussi il faut veiller à ne rien jeter dans les grilles d’évacuation situées au bord des routes. Les mégots doivent aller à la poubelle et les eaux ayant servi au nettoyage des sols dans les toilettes.