SILA - Syndicat Mixte du Lac d'Annecy

Recherche

Syndicat Mixte du Lac d'Annecy
Convertir cette page au format pdf

Suivi scientifique du lac

 

En complément de la construction de collecteurs d’eaux usées, le SILA a mis en place un suivi scientifique annuel depuis 1966 afin de s’assurer de la bonne qualité des eaux du lac et de connaître son évolution.

Ce suivi scientifique permet de révéler des tendances sur le long terme grâce à des statistiques établies sur plusieurs années. Il vise à détecter et prévenir tout signe montrant une dégradation de la qualité des eaux.

Le lac d’Annecy est aujourd’hui en excellente santé, son équilibre biologique est stable. Il a déjà atteint le bon état physico-chimique et biologique de ses eaux requis pour 2015 par la Directive Cadre Européenne sur l’eau.

Des campagnes d’analyses régulières et poussées

Une daphnie, petit crustacé qui appartient au zooplancton - JPEG - 113 ko
Une daphnie, petit crustacé qui appartient au zooplancton
© INRA

Le suivi scientifique est réalisé en partenariat avec l’INRA de Thonon-les-Bains qui assure les prélèvements dans le lac et les analyses.

Les paramètres mesurés, qui permettent d’évaluer la santé du lac, sont les suivants :

Des diagnostics complets tous les six ans

Utilisation d'une sonde lors des campagnes de prélèvement dans le lac - JPEG - 171.5 ko
Utilisation d’une sonde lors des campagnes de prélèvement dans le lac
© Damien ZANELLA / SILA

Dans le cadre du réseau de surveillance de la Directive Cadre sur l’Eau, toutes les masses d’eau lacustres doivent faire l’objet d’un diagnostic complet tous les six ans.
Ce suivi intègre d’autres paramètres liés au zooplancton et phytoplancton, aux herbiers littoraux et immergés, aux invertébrés du fond du lac, aux poissons…

Ce diagnostic complet a eu lieu pour la première fois en 2010 au lac d’Annecy.

Des polluants organiques persistants surveillés

Le SILA, en lien avec l’État, a lancé une étude sur les polluants organiques persistants (PCB et HAP). Les conclusions ont montré que les concentrations en PCB sont bien inférieures aux seuils réglementaires. Le lac d’Annecy est à rapprocher des lacs d’altitude isolés. Concernant les HAP, les teneurs relevées sont également inférieures aux normes.

Un réseau scientifique d’aide à la décision

Afin d’apporter une aide à la décision pour la gestion des questions environnementales, le SILA a constitué un réseau de scientifiques référents et de structures de recherche. Le SILA travaille notamment en étroite collaboration avec l’INRA de Thonon-les-Bains et l’Université de Savoie.

Le SILA a également participé à des réseaux d’échanges (Alplakes, Silmas) et des programmes scientifiques à l’échelle européenne (Climasilac).

Les documents attachés